Actualités

- Evolution de nos outils agricoles par l’autoconstruction !

Evolution de nos outils agricoles par l’autoconstruction !

Gain de temps, d’ergonomie et de sécurité pour nos maraîchers grâce à l’Atelier Paysan et leurs astucieux triangles d’attelage

Fin février, Philippe, Delphine, Krzysztof, Jean et Arthur, maraîchers encadrants et salariés en insertion, ont suivi une formation-atelier, dispensé par l’Atelier Paysan. L’objectif : équiper, à moindre coût, les tracteurs et outils agricoles de triangles d’attelage pour faciliter le travail quotidien sur le jardin, tout en acquérant les techniques de travail de l’acier.

Delphine et Arthur nous expliquent tout ça !

.

Qu’est-ce que l’Atelier Paysan ?

« L’Atelier Paysan est une coopérative qui forme les agriculteurs aux pratiques d’autoconstruction, de manière collective et collaborative. Ces pratiques permettent de réaliser, en trois à cinq jours, sous forme d’ateliers, des agroéquipements souvent inadaptés ou trop onéreux dans le commerce, tout en divisant par deux ou par trois l’investissement nécessaire. Leur objectif est de contribuer à l’autonomie technique et économique des agriculteurs biologiques, et plus généralement de faciliter la réappropriation des savoirs. »

Comment ça se passait sur le terrain, avant l’intervention de l’Atelier Paysan ?

« Nos tracteurs et outils étaient équipés d’un système d’attelage trois-points. Pour fixer un outil au tracteur, ce qu’on appelle « atteler », il fallait compter 15 à 20 minutes. C’était une tâche pénible, chronophage et fatiguante physiquement. Concrètement, cela consistait à manœuvrer afin d’emboîter les trois bras du traceur dans les trois trous de l’outil. Je vous l’assure, c’est aussi complexe à faire que simple à dire ! Nous devions bien souvent nous y reprendre à plusieurs fois, descendre du tracteur, déplacer de quelques centimètres l’outil, très lourd, à mains nues, puis manœuvrer de nouveau… et vu la surface de notre exploitation, il fallait répéter la manœuvre plusieurs fois dans la même journée avec des outils différents. Nous avons donc fait appel à l’Atelier Paysan pour convertir notre matériel et changer ce mode d’accrochage. Ce n’est pas un choix à prendre à la légère, car cela implique une adaptation de la totalité de notre parc d’outils actuel, et futur. Mais le jeu en vaut la chandelle ! »

Comment se sont déroulés les trois jours d’atelier ?

« L’équipe de l’Atelier Paysan est arrivée aux Jardins avec son camion rempli de tout le matériel et les équipements de protection nécessaires. Les formateurs nous ont transmis leur savoir et nous nous sommes mis, ensemble, au travail. Au programme, démontage des anciennes attaches, découpe et soudure des triangles mâles sur les tracteurs, et des triangles femelles sur les outils. »

Quels sont les avantages de ce système ?

« Après trois jours de travail, notre parc matériel est converti : nos onze outils sont désormais équipés de triangles d’attelage. Les économies en matière de temps sont considérables : alors qu’avant il fallait compter 15 à 20 min pour atteler un tracteur, il faut maintenant 30 secondes tout au plus, sans avoir à descendre du tracteur ! D’après nos calculs, nous allons économiser deux semaines de travail par an ! C’est un gain de temps donc, mais aussi d’ergonomie car il n’est plus nécessaire d’ajuster la position de l’outil à la main, et aussi de sécurité : le risque de se faire coincer entre l’outil et le tracteur lors de l’attelage disparaît. »

Pourquoi ne pas avoir acheté un système complet tout prêt ?

« En nous plaçant dans une démarche d’autoconstruction, nous avons pu avoir accès à un système mieux adapté à nos conditions de culture, pour un investissement en matériaux tout à fait abordable. De plus, sachant maintenant construire et fixer des triangles d’attelage, nous serons en mesure d’équiper nos futurs outils nous-même. Enfin, cette formation nous a permis d’initier deux de nos salariés en insertion aux techniques de travail de l’acier : soudage, découpe, perçage, tout en acquérant un outil agricole à moindre coût. Que demander de plus ? »

Ce projet a été financé par la Fondation Carrefour ainsi que le Fond Départemental d’Insertion. Merci à eux !

Pour en savoir plus sur l’Atelier Paysan : http://www.latelierpaysan.org/

Sans titre 1
DSCF8569